Pagaie Verte

Niveau 2 eau vive

  • Je suis débrouillé(e) en rivière de classe II.

Le niveau Pagaie Verte eau vive de permet de naviguer en canoë et en kayak sur des parcours d’eau vive et également d’accéder à des formations fédérales, des compétitons…

Tu dois savoir faire les points ci dessous en canoë et en kayak.

  • Ce que je sais faire.

          TECHNIQUE

– je suis capable d’aller plus ou moins vite que le courant.

– j’évite les obstacles simples.

– je pagaie verticalement pour accélérer ou aller vite.

– je remonte un courant lisse.

– je rentre et je sort du courant.

– je traverse la rivière dans un courant lisse sans perdre le terrain (bac).

– je me maintiens face au courant.

– je connais les effets du courant sur mon embarcation et je sais gîter.

– je dirige le canoë sans le freiner (écart arrière ou col de signe).

          SECURITE

– je récupère une pagaie dans le courant.

– je m’équilibre avec ma pagaie en réalisant des appuis en suspension et en poussée.

– en cas de dessalage, je reviens seul au bord avec mon matériel.

– je nage en position de sécurité, pieds en avant dans les rapides.

– je connais les principaux dangers de la rivière (drossage, rappel…).

– après un retournement volontaire, je reste dans mon embarcation et je meredresse avec une aide ou un appuis extérieur.

– j’utilise des réchappes lors d’une petite cravate.

          ENVIRONNEMENT

– je connais le fonctionnement du cycle de l’eau.

– je connais la notion de chaîne et de régime alimentaire.

– je re^père une dégradation de mon site de pratique.

Niveau 2 eau calme

  • Je suis débrouillé(e) en eau calme (étang, lac ou portion de rivière abritée).

Le niveau Pagaie Verte eau calme  te permet en canoë et en kayak de naviguer sur des sites variés d’eau calme et sera une porte d’entrée pour accéder à des formations fédérales, des compétitions…

Tu dois savoir faire les points ci dessous en canoë et en kayak.

  • Ce que je sais faire.

          TECHNIQUE

– je parcours une distance d’au moins 200 mètres à allure régulière.

– je fais un grand virage avec ou sans gouvernail en conservant la vitesse.

– j’enchaîne des marches avants, des marches arrières et des virages.

– je vais droit en larche arrière.

– je déplace mon bateau létéralement sur 5 mètres.

– je pagaie verticalement pour accélérer ou aller vite .

– j’utilise la gîte dans les virages pour maintenir mon équilibre.

– je dirige le canoë sans le freiner (écart arrière ou col de signe).

          SECURITE

– je récupère, en pleine eau, une pagaie qui flotte.

– je m’équilibre avec ma pagaie en réalisant des appuis en suspension et en poussée.

– en cas de dessalege, je reviens seul au bord avec mon matériel.

– je connais les dangers éventuels de mon site et de la rivière (barrage à rappel).

– je remonte dans mon embarcation en m’appuyant sur une autre embarcation après avoir vidé celle-ci.

– après un retournement volontaire, je reste dans mon embarcation et je me redresse avec une aide extérieure ou un appuis extérieur.

          ENVIRONNEMENT

– je connais le fonctionnement du cycle de l’eau.

– je connais la notion de chaîne et de régime alimentaire.

– je repère une dégradation de mon site de pratique.

Niveau 2 mer

  • Je suis débrouillé(e) par mer calme avec de petites vagues et par vent de force 2.

Le niveau Pagaie Verte eau vive de permet de naviguer en canoë et en kayak sur des parcours d’eau vive et également d’accéder à des formations fédérales, des compétitons…

Tu dois savoir faire les points ci dessous en canoë et en kayak.

 

  • Ce que je sais faire.

          TECHNIQUE

– après un départ de la plage, je définis puis suis un cap à allure rapide et régulière.

– je navigue sous toutes les allures (vent arrière, vent latéral…)

– j’utilise la gîte dans les virages pour maintenir mon équilibre.

– je pagaie verticalement pour accélérer ou aller vite.

– je vais droit en larche arrière.

– je surfe une vague en revenant vers la côte.

– je déplace mon bateau latéralement.

          SECURITE

– je m’équilibre avec ma pagaie en réalisant des appuis en suspension et en poussée.

– après un retournement volontaire, je reste dans mon bateau et je me redresse avec une aide extérieure ou un appuis extérieur.

– je connais les dangers éventuels de mon site et de la mer.

– je vide lon embarcation en eau profonde avec une autre personne.

– je remonte dans mon embarcation en m’appuyant sur une autre embarcation après avoir vidé celle-ci.

– je récupère du matériel dérivant.

          ENVIRONNEMENT

– je reconnais les aménagements réalisés par l’homme sur un site de pratique.

– je sais d’où vient le vent et où je serais à l’abris.

– je connais des modes d’adaptation de la faune et de la flore au vent et aux marées.

Photo0718

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'esprit sport